J’ai beaucoup de malus : comment me faire accpter par une assurance auto ?

Un contrat d’assurance auto se trouve malussé suite à un ou plusieurs accidents responsables. En cas de malus, non seulement la prime sera majorée, mais les assureurs peuvent aller jusqu’à résilier votre contrat d’assurance auto. De ce fait, la souscription à une nouvelle assurance peut s’avérer difficile. Comment rester assuré tout en gardant un bon niveau de garanties ?

Les sinistres qui entraînent le malus

En règle générale, lorsqu’un tiers s’avère être responsable d’un sinistre (vol de voiture, actes de vandalisme, etc…), le conducteur échappe au malus. Toutefois, il est primordial d’identifier tous les tiers impliqués et de faire une déposition auprès de la police ou la gendarmerie dans les 5 jours, au risque de se voir attribuer un malus. Un accident provoqué par des catastrophes naturelles n’entrent pas dans le calcul du malus. Mais dès qu’un conducteur commet un accident responsable, un malus lui est appliqué. Et si un facteur aggravant tel que délit de fuite, conduite en état d’ivresse ou fausse déclaration vient s’y ajouter, l’assuré essuie un malus supplémentaire. En cas de sinistres répétés, l’automobiliste peut avoir besoin d’une assurance malussé.

Le malus a un impact sur le contrat d’assurance auto

Le malus fait augmenter la prime d’assurance. Mais ceci s’efface après 2 ans sans sinistre responsable, ce qui permet à l’assuré de retrouver son tarif normal. Dans le cas contraire, l’assuré malussé est contraint de payer une prime majorée, voire une résiliation de son contrat par l’assureur. En effet, ce dernier considère que le malussé présente un niveau de risque important, et donc peu rentable à l’assurance. La solution est d’opter pour une assurance auto malus qui accepte de le couvrir. 

Assurance auto avec malus

Dernièrement, des assureurs spécialisés, généralement des courtiers d’assurance, proposent des offres personnalisées et adaptées selon les besoins de l’assuré. Par ailleurs, les tarifs restent abordables. Pour cela, il est judicieux de toujours comparer les offres avant la souscription et obtenir un devis gratuit et personnalisé des offres d’assurance malussé. Le conducteur choisit l’offre la plus adaptée à son profil et suit toutes les démarches relatées dans le site web de l’assureur. Si malgré cette solution, l’automobiliste malussé n’arrive pas à trouver de contrat d’assurance pour son véhicule, il a la possibilité de saisir le BCT ou Bureau Central de Tarification. C’est un organisme d’Etat qui oblige un assureur à prendre en charge le conducteur au moins pendant un an.

Quitter la version mobile